Les objectifs

Le projet de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) du Grand Angoulême sera l’équipement structurant du futur réseau de transport en commun de l’agglomération.

Développées en coordination avec le projet de réorganisation du réseau, ses deux lignes favoriseront une desserte optimale de tout le territoire de l’agglomération grâce à une organisation du réseau autour de 4 niveaux de service :

  1. 2 lignes de BHNS
  2. Des lignes majeures en direction du cœur d’agglomération
  3. Des lignes relais en direction du BHNS
  4. Des lignes de proximité

 

Représentation schématique de la hiérarchisation du futur réseau
Représentation schématique de la hiérarchisation du futur réseau

Cet équipement profitera de voies dédiées, de priorités aux carrefours et d’une fréquence de passage régulière pour :

  • offrir un service performant, régulier, confortable et accessible ;
  • assurer une desserte optimale des principaux équipements et des quartiers de l’agglomération ;
  • favoriser une meilleure articulation entre les différents modes de transport ;
  • développer une réelle alternative à la voiture ;
  • répondre à l’évolution des nouvelles habitudes de déplacement ;
  • moderniser l’image du territoire et améliorer son cadre de vie.

Ces objectifs sont arrêtés dans la délibération de GrandAngoulême n°2015.06.170 du 25 juin 2015.

Un nouveau projet pour mieux répondre aux attentes et enjeux du territoire
Le projet de BHNS du Grand Angoulême tient compte des enseignements des
démarches d’études et de concertation menées en 2013 et cherche à s’adapter au mieux au contexte économique du territoire ainsi qu’aux attentes et besoins de la population grâce à :

  • un investissement réduit de 15 millions d’euros (grâce à une réduction des portions en site propre : 6,1 km aujourd’hui contre 14 km sur le projet en 2013) ;
  • un aménagement moins impactant en traversée d’Angoulême : entre préservation du centre ville et qualité de desserte ;
  • un tracé de référence défini après de nouvelles études de variantes ;
  • une intermodalité optimisée notamment autour de la gare LGV ;
  • une meilleure cohérence entre BHNS et réorganisation du réseau.